CISCO

Francis

EsteVE AKA 

Producteur artistique - Beatmaker

Biographie

Francis Esteves est de ces beatmakers français qui sèment leurs productions et tissent leurs réseaux aux quatre coins du globe. Dans une vie presque lointaine, il a écumé les scènes d’Europe et d’Outre-Atlantique avec les groupes EXPerience (rock à texte, avec Michel Cloup) et Binary Audio Misfits, projet franco-américain de son initiative qui le lance sur la scène alt-rap.

Il a fondé ensuite le label Dora Dorovitch et son projet solo We Are Disco Doom Revenge pour s’aventurer plus loin aux frontières de l’electro, du rap alternatif, du rock, de la folk. Il en sort aujourd’hui une musique hybride, singulière, émotionnelle, où les sons

acoustiques se fondent à merveille dans les beats électroniques.

  • Facebook Cisco
  • Twitter Cisco
 
 

Activiste musicien depuis plus de quinze ans, son approche musicale a toujours été large, entière, participative et sous ses nouveaux pseudonymes, Cisco et We Are Disco Doom REVENGE, ces nouveaux projets n'échappent pas à la règle.

 

2000

En 2000, le penchant de ce jeune aveyronnais pour l'expérimentation et l'enregistrement sur magnéto à bandes a déjà suscité plusieurs rencontres allant bien au-delà du massif Central et de la région Sud-Ouest. Ainsi, le Portugal et la Belgique avec Rio Torto (2000), le Japon avec Moan (1995-1998) et le Texas avec Honey Barbara, font déjà partie de son univers.

2001, Dora Dorovitch

Cisco s'associe avec Cédric Sauvestre et Guilhem Molinié, ses compères au sein de Telefax, pour produire le combo lancé deux ans plus tôt sur une envie de Franck Valayer. Outre Guimo, Cédric et Franck, Cisco est très vite amené à réunir une escouade de fin limiers de la scène indé de l'époque. Ensemble ou à distance, les membres de Téléfax livrent un flot d'expérimentations poétiques et auditives avec la complicité de Thomas Mery (Purr), Marielle Martin (Playdoh) et Mika A. (Moan, Rio Torto).

 

2008

Logique et suite dans les idées toujours donc lorsque Cisco, féru de rock autant que d'électro ou de hip hop, rencontre et commence à travailler seul avec le collectif de rappeurs texans, Word Association, via internet en 2008.

Vient alors l'idée d'un nouveau projet collaboratif, Binary Audio Misfits, auquel seront invités les deux autres membres restant du groupe toulousain EXPerience, Michel Cloup et Patrice Cartier, formation formée sur les cendres de Diabologum et qui connaît à ce moment-là, sans le savoir, ses dernières heures. En résulte un album dans la lignée de la fameuse compil Judgment Night et du cross over Run DMC-Aerosmith. Cette page se referme fin 2011 laissant un album majeur qui reste à découvrir.

 

2011

Fin 2011, il entre dans la boucle du projet international Occupy  (Th'Mole, Dead Prez, Filastine, Sole) en téléchargement ici. L'envie lui reprend alors de constituer un nouveau collectif. Il commence donc à lancer ses invitations à toutes les bonnes volontés rencontrées au hasard d'une session d'exploration du web, d'un concert ou d'une émission de radio... Le projet avance comme une traînée de poudre et des contacts se nouent ou se renouent à Montréal, Orléans, Austin, Toulouse, Los Angeles et de Valence à Berlin.

De retour en France...

Ce Ruthénois d’origine revient au pays après 18 ans à parcourir le monde aux cotés de grands nom de la musique, Bertrand Cantat, Yann Tiersen, Dominique A, New order, Deus, Sonic youth, Sage Francis, P.O.S, Moderat, etc.

Les collaborations, remixs, et featuring s'accumulent avec en premier lieu Ira Lee, touche-à tout montréalais, Th' mole aka Dj 0.00001, de Los Angeles et Chief & the Doomdays Device, de la Word Association (Texas). Se joignent ensuite à l'expérience, Lady Legacy, Mc féminine d'Austin, Ezra Eismont mais aussi de vieilles connaissances, Marielle Martin, Sylvain Closier (Arca, Angle, Novö..), Cédric Sauvestre, et de nouvelles, comme Matthieu "Laudanum" Malon, F virtue, Rickolus, Swordplay, Brozwoski...

 

Le numérique, l'analogique, et l'humain sont les trois piliers que Francis aime à présenter comme un style  "Alt hip hop inter culturel numérique". Pourquoi pas "downtempo disco dub step" ou "post-rock white jazz déviant" tant qu'on y est ? Une chose est sûre. Il s'inscrit dans la logique de la longue histoire de collaborations, de partage et d'échanges (de fichiers) qu’il a lancé ou auxquels il a apporté sa patte et en a fait sa singularité dans son processus créatif.

 

Plus récemment, il est remarqué en tant que beatmaker, pour ses albums solo sous le nom de We Are Disco Doom Revenge ou son travail de composition sur le disque de Dum Spiro et Lombre. Cisco reprend donc la route une nouvelle fois et ouvre aujourd'hui un nouveau chapitre avec Dervish TanDances, élargissant encore un peu plus son horizon.

Si Chief, MC/DJ pilier de Word Association et membre fondateur de B.A.M! a rempilé avec plaisir, de nouvelles têtes sont venues rapidement apporter leurs idées et enrichir les instrus shoegazeelectro-doom-hip hop de Cisco et la liste s'allonge chaque jour un peu plus car le monde est un terrain de jeux pour le cross over artistique de ce globe trotter de la musique.

Suivez-nous